Bien-être, style de vie

60h de jeûne : mon bilan

Bonjour à tou·te·s !

J’ai récemment décidé de jeûner pendant 24 heures minimum et 60 heures maximum. J’ai précisément suivi un jeûne hydrique.

Par définition, un jeûne consiste en une interruption volontaire de s’alimenter pendant une période donnée afin de laisser le corps au repos et permettre à celui-ci de se régénérer. Ainsi, le jeûne hydrique consiste à ne boire que de l’eau durant toute la période déterminée.

Vous pouvez tout à fait étendre ce que vous allez boire en consommant des tisanes, des bouillons, des jus (fruits et/ou légumes). J’ai choisi de ne boire que de l’eau et des tisanes.

AVANT TOUTE CHOSE

  • J’ai fait ce jeûne en tant que personne avertie sur le sujet. J’ai l’habitude de pratiquer le jeûne intermittent depuis des années et des années (sans même le savoir) ; il s’étend de 14 à 24h en général.
  • Je me suis aussi renseignée sur le sujet. J’ai lu des articles, des études, des blogs, des témoignages.

Donc, cet article relate une expérience strictement personnelle ; chaque personne étant différente, il sera tout à fait normal que dans des conditions identiques votre corps réagisse différemment.

Si vous souhaitez vous lancer dans le jeûne : RENSEIGNEZ-VOUS ! N’hésitez pas à demander l’avis d’un médecin si vous avez des doutes, si vous suivez un traitement médical particulier.

Voici mon périple de 60H : début nuit du samedi au dimanche 13/14 juillet au mardi 16 juillet 13h30


Départ samedi soir/dimanche 01H30

Samedi nous avons été invités chez des amis pour un anniversaire. Evidemment, il y avait de l’alcool, de la nourriture, des trucs à manger à grignoter. J’essaye de ne pas abuser à tel point qu’en rentrant j’ai faim. Mon compagnon décide de se faire un petit casse-croûte moi je préfère décliner et boire de l’eau. La journée j’avais déjeuné assez tôt et très simple : omelettes, poivrons, tomates, avocat, jambon cru.

Dimanche 14 juillet : Début du jeûne

Je me réveille vers midi (je sais c’est tard, mais on s’est couché très tard aussi mdr) et je fais comme d’habitude. Je démarre ma journée par une tisane à laquelle j’ajoute des cétones de framboises. Sur ce dernier point, il parait que les cétones de framboises sont des coupe-faim. Mon avis c’est que je n’en sais rien, c’est mon compagnon qui les a achetées et le sachet traîne dans la cuisine du coup je les prends.

Ayant l’habitude de jeûner plusieurs heures tout va bien jusqu’à 18H à peu près où je commence à avoir faim. Je m’hydrate, je m’hydrate. Mon compagnon quant à lui décide de se préparer une petit quelque chose et me propose une part de son plat. Il n’avait pas compris que j’étais partie pour ne pas manger pendant plusieurs jours. Il arrive avec un plat de raviolis au fromage. J’avoue que sur le coup l’odeur m’a un peu titillé mais c’est vite passé. Mais la faim passe et je poursuis ma journée

Un peu plus tard, je me sens un peu fébrile, j’ai froid. J’ai vraiment froid au point de tout fermer. Mon compagnon finit par me dire qu’il fait chaud dans la maison et effectivement il ne faisait pas plus froid que d’habitude. A ce moment-là, je comprends que le jeûne se met en place.

Bien que ce soit le week-end nous avons du boulot à faire et à finir. Là je sens que je suis un peu fatiguée, toujours fébrile, j’ai chaud j’ai froid c’est intermittent. J’ai un peu de mal à remplir ma tâche, ça me prend la tête. Je suis fatiguée beaucoup plus tôt que d’habitude.

A un moment, je sens une douleur un peu bizarre, ça ressemble à une douleur prémenstruelle. Je vérifie mon cycle et me rends compte que je dois avoir mes règles dans quelques jours. Ça tombe bien c’est l’occasion de voir les effets d’un jeûne hydrique durant cette période. Donc je sens cette douleur, je prends quelques inspirations et elle passe aussitôt (je suis porteuse d’un stérilet au cuivre et les douleurs y afférant ne sont franchement pas agréables, je vous invite à lire mon article à sujet ici).

Mon compagnon se prépare un dernier petit repas. Là ça va je n’en veux pas. Il me demande si je n’ai pas faim. Je lui explique que c’est ponctuel. J’ai faim puis ça passe.

On finit de travailler, on se met au lit une petite série Netflix. Une fois la fatigue bien installée et le sommeil présent, j’évite de tarder à essayer de dormir. J’ai un peu faim je pense à la nourriture puis je me calme intérieurement et je m’endors. La nuit est un peu agitée, mais je ne sais pas si c’est dû au jeûne ou à l’arrivée de mes règles, peut être les deux. Mais je passe une nuit plutôt bonne je fais un rêve rapide dans lequel il y a de la nourriture mdr.

  • À savoir que j’ai du boire 3 à 4 litres d’eau nature et infusée à la menthe fraîchement cueillie du jardin ^^, de tisanes durant cette journée. J’ai pris des électrolytes et de la B12.
complément alimentaire électrolytes, vitamine b12
Electrolytes et vitamine B12

Lundi 15 juillet : 50% du jeûne effectué

Comme d’habitude, je me lève tranquillement, je prends une tisane et me supplémente en électrolytes.

Je me sens bien calme, apaisée, pas plus fatiguée que d’habitude. Aujourd’hui nous devions déjeuner chez la mère de mon compagnon, mais je lui avais dit la veille que si mon jeûne se poursuivait au-delà de ce jour, je ne viendrai pas déjeuner avec eux. Forcément je ne mange pas et venir spécialement pour regarder les autres manger pendant un jeûne, je n’en avais pas envie.

Du coup, on y va un peu plus tard pour l’heure du goûter.

Durant cette journée, j’ai fait une erreur. Allant chez belle-maman j’ai décidé de ne pas embarquer ma gourde d’eau pour la simple raison que nous étions en moto et boire en moto c’est compliqué. Sauf que nous sommes allés faire des courses avant la visite familiale et après. Entre temps je n’ai pu boire qu’une tisane. Du coup, j’ai ressenti la faim plusieurs fois ce jour-là et aussi la fatigue.

Les courses à jeun : après 36h sans avoir mangé j’ai trouvé que c’était plus simple que lorsque je mange normalement. J’ai pris des tisanes, une tablette chocolat noir, quelques légumes, des gnocchis et de la mozzarella. Je n’ai pris que des choses à préparer dans la semaine, ne mangeant pas je n’ai pas trouvé utile de m’éterniser dans les rayons. 

Une fois de nouveau réhydratée, je me sens mieux, calme, sereine. Les règles arrivent sans encombre, au début par petit saignements et dans la nuit c’est le nirvana mdr.

Ma nuit fut moins agitée, aucun rêve bizarre.

  • Consommation d’eau et tisanes moins que la veille, mais j’ai rattrapé en fin de journée. J’ai pris des électrolytes deux fois, du zinc

Mardi 16 juillet : rupture du jeûne

Comment s’est passée la reprise ?

Au réveil, je m’étais préparé un « bulletproof coffee » (très apprécié en diète cétogène), « café par balles en français, c’est-à-dire un café gras. Je prépare le mien avec du café (caféine, j’ai arrêté le café depuis plusieurs mois), du lait de coco, d’huile de coco et de MCT oil. Je ne savais pas comment reprendre et cela m’a été conseillé par une personne qui suit une diète cétogène et qui est habituée des jeûns de 60H. Son idée fut bonne car cela a permis à mon estomac de redémarrer la machine sans souffrir.

Dans l’après-midi, j’ai mangé quelque chose de simple : deux œufs, de l’avocat, des poivrons. La journée s’est poursuivie tranquillement.

le soir GROSSE ERREUR, j’ai bu un peu de prosecco… A NE PAS REPRODUIRE évidemment (mdr). Ma nuit ne fut pas agréable, mais pas du tout.


Bilan

Franchement, j’étais triste que le jeun prenne fin, j’aurais pu continuer encore, j’étais bien en forme, pleine d’énergie mais calme. J’ai vécu ma période menstruelle avec douceur, sans douleur, sans encombre comme si mon corps avait eu le temps de gérer cette période alors que d’habitude il est trop occupé à faire plusieurs choses en même temps.

Je compte jeûner 60 heures voire plus une fois par mois histoire de laisser mon corps au repos. Je me suis rendue compte à quel point nous le malmenons.

Comme dit plus haut, faites vos recherches, n’y allez pas les yeux fermés. Chaque personne étant différente, l’expérience le sera également.

j’espère que cet article vous a plu. J’ai essayé de détailler au mieux mon expérience et cela a impliqué que j’évoque des moments pouvant paraître anecdotiques, mais utiles à mon sens.

Venez me raconter votre expérience du jeun.

🙂

Vous pourriez également aimer...

2 commentaires

  1. Marine a dit :

    Hello !
    Je viens de lire ton récit, étant moi-même en période de jeûne (bientôt 3 jours)
    Je ne suis pas une experte mais ça n’est pas mon 1er et j’ai beaucoup lu à ce sujet.

    Si tu réitères l’expérience Il est très fortement conseillé avant un jeûne de faire une descente alimentaire, pour mieux y préparer ton organisme et faciliter le nettoyage. C’est à dire que tu retires des catégories d’aliments au fur et à mesure des jours avant le jeûne ; donc pas de protéines la veille..
    La reprise alimentaire est tout aussi importante, et calquée sur le nombre de jours où tu as jeûné. On commence par des jus de légumes et de fruits, avant de repasser aux légumes cuits, puis corps gras, puis céréales, puis protéines, et en dernier les excitants comme la caféine. Pour ne pas perdre les bienfaits du nettoyage.

    Avant de commencer un jeûne, beaucoup réalisent une purge intestinale (avec du chlorumagene par exemple), ce qui peut limiter la sensation de faim. Tout le monde ne le fait pas, à tester pour voir ce qui convient le mieux.

    Mieux vaut ne pas prendre de compléments alimentaires, qui envoient un message contradictoire d’assimilation à ton corps, alors que le jeûne est une phase d’elimination.

    Enfin ce n’est pas une très bonne idée de se gaver d’eau lors d’un jeûne ; cela va faire travailler de manière importante les reins, alors qu’il vaut mieux laisser son organisme au repos pour qu’il se nettoie au mieux.
    C’est d’ailleurs pourquoi le jeûne sec est efficace, même si on le pratique sur une période un peu plus courte. Certains alternent jours de jeûne sec et jour de jeûne hydrique par exemple.

    Pas mal d’articles sur le sujet en ligne, et des vidéos très intéressantes et informatives sur le jeûne, sur la chaîne YouTube de Thierry Casasnovas.

    En tout cas l’idée de faire une pause alimentaire régulièrement est toujours une bonne idée !

    1. Mysaso a dit :

      Salut !
      Merci pour ton retour.

      J’ai refait plusieurs jeûnes par la suite, et j’écoute mon corps concernant la consommation d’eau. Cependant, pour mon premier jeûne je ne me rappelle pas m’être forcée à boire.

      Sinon, je n’ai jamais testé de faire une purge avant un jeûne, mais je pense que ça peut être pas mal, histoire d’être bien vidée.

      Depuis j’ai aussi tenté une journée de jeûne sec pendant une période de jeûne hydrique. Je n’ai pas osé aller plus loin pour le moment, mais je compte me lancer prochainement.

      En tout cas, merci pour ton partage, j’irai voir la chaîne Youtube en question. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *