Style de vie #5 : Les animaux et moi

Bonjour à tou·te·s

Aujourd’hui on va parler d’autres choses que de produits de beauté, de soins capillaires ou de tout ce que touche de près ou de loin à la cosmétique.

J’aimerais partager avec vous mon regard sur la nature, plus précisément sur les animaux… Là tout de suite, le sujet peut vous sembler abstrait, mais mon entourage, mon regard ont énormément évolué avec le temps.

D’abord, je vais vous partager une petite anecdote.

Il y a quelques mois, sur mon lieu de travail je me suis retrouvée dans une situation un peu particulière…

J’étais occupée à mon bureau, en train de faire les mises à jour de mon ordinateur, de ranger, de préparer mon poste quand derrière moi je vois une araignée. Pas grosse, les araignées toutes fines, toutes gentilles. Elle est là, derrière moi, je me retourne régulièrement, elle bouge, elle s’agite, elle va et vient. J’ai peur qu’elle grimpe sur moi…

Puis à un moment, je prends mon tapis de souris et bim ! je décide de la tuer. Je la vois tomber au sol. Je la regarde quelques secondes… je suis perdue… Elle était en train d’agoniser, ce qui fut pire pour moi. J’ai abrégé ses souffrances ; j’avais déjà fait tant de mal…

Et là je prends conscience que je viens de décider de retirer la vie à cette araignée pour l’unique raison qu’elle me dérange. J’ai ressenti beaucoup de regret, beaucoup de tristesse, j’ai eu honte de moi.

Une libellule est venue se poser sur ma main
Une libellule est venue se poser sur ma main

Je tiens à préciser qu’avant cette histoire je ne tuais JAMAIS AUCUN insecte (sauf les moustiques). Je m’arrange pour les faire fuir dehors ou pour les faire sortir de mon champ de vision (peu importe où ils sont) ou tant qu’ils sont loin ils peuvent reste.

Dans ce cas, j’ai eu peur qu’elle grimpe sur moi… j’ai regretté. Je le regrette encore aujourd’hui.

Dès lors, je me suis promis de ne plus jamais tuer aucun insecte, sous quelque prétexte que ce soit (sauf si ma vie est danger).

D’aucuns doivent peut-être sourire, doivent me trouver excessive, doivent me juger, mais c’est ce que j’ai ressenti et ce que je ressens encore actuellement.

Tout ça pour dire que mon rapport avec la nature a évolué au fil des années. J’ai toujours aimé les animaux depuis que je suis toute petite. Nous avons eu des lapins, des poules, des chats, des poissons rouges, des perruches. Sauf que quand j’étais petite, je ne posais pas toutes ses questions sur la condition animale. Je n’en avais pas conscience, je n’en avais jamais entendu parler

Petit scarabée doré
Je crois que c’est un scarabée doré

En grandissant, mon amour pour les cosmétiques naturelles m’a automatiquement dirigé vers la problématique de la condition animale… Et là j’ai déchanté… Plus le temps a passé, plus mon regard envers les animaux est devenu bienveillant. Non pas qu’il ne l’était pas avant, il l’était, mais différemment.

Aujourd’hui au vu du comportement de l’être humain et désolée si je choque certain.e.s d’entre vous, mais je préfère mille fois vivre avec des animaux. Le rapport est beaucoup plus clair, pas de manigances, pas de volonté de nuire ni d’abuser.

Avec un animal, c’est simple ! Vous lui donnez un abri, de la nourriture, des petites papouilles et c’est ok ! Le jour où tout cela disparaît, il s’en va (sauf pour certains animaux). Je n’ai jamais été trahi par un animal, ni blessé. Au contraire ! Quand ma chatte vient me voir pour quelques grattes-grattes, pour se réchauffer, je me suis que nous avons créé lien. elle apprécie ma présence et moi la sienne.

Dorénavant, je refuse de garder un animal enfermé dans une cage. Ma chatte, Noiraude, est libre d’aller et venir entre la maison et l’extérieur; à ce titre elle est libre de ne jamais revenir également…

Deux petits hérissons qui viennent le soir près chez moi. On leur met un peu de nourriture et de l'eau. Au début, un seul venait, puis un deuxième :-)
Petits hérissons qui viennent nous rendre visite le soir

Je refuse le spécisme ! Nous sommes tous des êtres vivants et il n’en existe pas de supérieurs à d’autres. Ce que nous appelons de l’intelligence est tout relatif. J’estime que chaque être est intelligent à sa manière qui est différente de la nôtre. Notre état en tant qu’être humain n’implique absolument pas que nous ayons le droit d’exploiter les autres êtres.

Libre à chacun.e de voir la vie à sa sauce, mais faites en sorte d’être respectueu.x.se envers les autres, envers la nature !

Protégeons notre environnement, notre nature, les autres êtres vivants !

Quel est votre regard sur la nature et les animaux ? A-t-il évolué ? Positivement ? Négativement ?

Nous sommes là pour discuter, pas pour juger !

🙂

Traitement en cours…
Génial ! Vous êtes maintenant inscrit.e à la newsletter
Posts created 42

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :