Savons maison #1 : le matériel de base

Bonjour à tou·te·s !

Aujourd’hui, on va parler de savons !

Pour commencer, il faut savoir que j’utilise peu de produits farfelus pour l’hygiène. Ça se limite à un savon liquide (AZ) ou un savon solide comme du savon d’alep ou ceux que je fabrique moi-même. C’est sur ce dernier point où je veux en venir.

Il m’a fallu très longtemps avant de me lancer dans la fabrication de savons. Au départ j’avais un peu peur de la soude, du mélange de la solution de soude et huiles végétales.

Puis un jour j’ai sauté le pas ! c’était il y a 1 ou 2 ans ! ce n’était pas les plus beaux savons du monde, mais c’était les miens. J’avais fait une recette simple sans marbrage. Il me semble qu’elle était à base de beurre karité, de beurre de cacao, d’huile végétale d’olive et c’est tout. J’en étais fière !

IMG_20190310_134022-800
Savon prêt au démoulage et à la découpe

Mais le 8 mars 2019 (journée internationale des Droits de la Femme), j’ai réitéré l’expérience. Pourquoi pas avant ? Par manque de temps tout simplement. La fabrication de savons demande du temps, de la rigueur. Rien n’est fait au hasard.

En tant que novice, pour une première expérience je préconise de faire quelque chose de simple. Utilisez de HV d’olive, du beurre de karité, de l’HV de coco, et de l’huile de ricin pour le pouvoir moussant (j’ai malheureusement oublié de la mettre dans ma fabrication du jour).

Pour la soude, il y a deux écoles. D’abord il y a celle qui utilise les perles de soude à diluer dans l’eau (c’est ce que j’ai choisi), puis il y a celle qui utilise la lessive de soude liquide déjà toute prête.

N’ayant utilisé que les perles de soude, je ne saurai vous dire pour la lessive de soude déjà prête, mais il est légion de considérer que cette dernière est plus facile d’utilisation. En effet, elle ne nécessite pas de peser les perles, l’eau puis de faire le mélange des deux et d’attendre son refroidissement.

Je vais vous présenter ce que j’utilise pour la confection de mes savons. Libre à vous de choisir ce avec quoi vous êtes le plus à l’aise, j’ai trouvé 2-3 trucs plutôt sympas.

AVANT TOUTE CHOSE !
Il vous faudra vous protéger et aussi votre plan avec:

  • des gants
  • des vêtements longs (usés que vous n’avez pas peur d’abîmer)
  • un masque
  • de lunettes de protection
  • une nappe pour votre plan de travail
  • avoir du vinaigre blanc en cas de projection de soude sur vous

PRECAUTIONS GENERALES

  • éloigner les animaux, enfants
  • travailler dans un endroit aéré et calme
  • désinfecter votre matériel
  • utiliser du matériel uniquement pour la confection de vos savons

D’abord pour les perles de soude j’utilise celle-là

soude-caustique-savon-soap-saf-homemade-diy-size-taille-wordpress-800

Je ne me souviens plus du prix, mais c’est trèèèsssss rentable !

Pour l’eau, vous pouvez utiliser de l’eau déminéralisée ou de l’eau en bouteille, de l’eau filtrée ou de l’eau du robinet (j’utilise l’eau du robinet, je n’ai jamais eu de problèmes particuliers).

Concernant le matériel même. J’ai débuté avec ce que j’ai pu et comme j’ai pu. Il s’agissait de bac en plastique récupéré, bol en verre.

Sauf que malheureusement, il m’est impossible de remettre la main sur ce matériel. J’ai donc investi dans de nouveaux récipients.

Chez Action j’ai trouvé un bol doseur en plastique PP 5. Il est intéressant car il y a un couvercle antiprojection, il a une poignet et il est plutôt grand. En saponification à froid (SAF), il faut être très précautionneu.x.se car il y a de la soude et celle-ci est corrosive. Dans ce récipient j’y mets mes HV et beurres à fondre.

J’ai également pris un lot de trois bol doseur afin de séparer ma pâte pour la colorer ou faire des pesées d’HV, HE, poudres et autre.

Pour ma solution de soude, je mets dans des pots en verre recyclés mon eau d’un côté (dans le plus grand pot) et la soude de l’autre.

Pourquoi dans cet ordre ? car je mets les perles de soudes dans l’eau (et JAMAIS l’inverse), ce qui fait que tout mon mélange se trouve dans le récipient en verre. C’est à mon sens primordial car le mélange eau et soude monte en température et il est préférable de prendre un contenant résistant.

En plus, il vous faudra IMPERATIVEMENT du vinaigre blanc pour annuler les effets de la soude caustique.

Ensuite, je vous conseille d’avoir 2 spatules ou cuillère en bois. Pourquoi pas une ? si vous décidez de séparer votre pâte en deux pour en colorer une, il ne faudrait pas tacher celle que vous ne colorez pas.

J’utilise une baguette chinoise pour mélanger mes perles de soude dans l’eau.

Un mixeur plongeant qui ne servira que pour la confection de vos savons. Il ne faut pas tout mélanger. A noter que vous pouvez très bien mélanger votre pâte au fouet manuel, mais ça prend plus de temps.

Ensuite concernant le moulage du savon, sa découpe et la déco vous avez plusieurs possibilités.

Pour le mouler, vous pouvez recycler à peu près n’importe quoi. La première fois j’avais utilisé une brique de lait vide. Puis j’ai investi dans un ensemble moule et socle de découpe avec un cutter. Ce n’est pas obligatoire vous pouvez très bien utiliser un fil à couper le beurre ou un grand couteau.

Pour la déco, j’ai acheté un tampon chez Hema

tampon-stamp-love-homemade-bois-diy-soap-savon-saf-saponification-décoration-beautiful-size-taille-wordpress-800

Voilà normalement vous êtes prêt.e.s pour tenter l’expérience !

Ce n’est pas aussi compliqué que ça en a l’air, mais il faut juste un minimum de rigueur.

Bonne journée à vous!

🙂

Posts created 42

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :